Mariage & anniversaire
Toute l'information et les prestataires pour vos événements.

Plus belle la robe …


Le mariage, c’est l’occasion pour une femme de resplendir, de briller, de mettre en valeur tous ses atouts féminins bref, d’être la reine incontestée de la fête. Pour cela il faut une robe, La robe zéro faute, La robe parfaite. Etre la plus belle ne s’improvise pas, c’est le fruit d’un long travail de prospection et de recherche, de créativité et d’équilibre. Tâche délicate à laquelle il faut s’atteler avec soin et patience, bien à l’avance, afin de s’éviter un stress inutile quand la date du jour J approche.

Votre robe va focaliser l’attention et les regards et susciter l’admiration de vos invités. La règle essentielle est de trouver une robe qui corresponde à votre personnalité et dans laquelle vous vous sentirez à l’aise et sûre de votre charme. Nous sommes toutes différentes et ce qui va magnifiquement à l’une n’ira pas forcément à l’autre. Mais pas de panique : LA robe qui vous ressemble, qui valorise vos atouts et masque vos petits défauts, existe et elle vous ira comme un gant!

Christian Dior, maître en matière d’élégance, l’avait bien compris, «Le bonheur est le secret de toute beauté». N’ayez donc aucune crainte, vous resplendirez !!

Robe de mariée Christian Dior

Où trouver sa robe de mariée ?

Le choix ne sera pas facile car il est infini. Pour dénicher la perle rare, vous devrez cibler vos recherches et vous orienter en fonction de vos attentes et d’un critère essentiel, votre budget.

En boutique spécialisée :

Lieu de référence incontournable, la boutique, multi-marque ou non, concentre un grand choix de modèles, aux allures, matières et tarifs divers. Commencez d’abord par feuilleter des revues, assistez à des salons, surfez sur notre site, cela vous donnera déjà une petite idée de ce qui vous plaît et vous aidera à repérer les tendances. Essayez plusieurs robes, évidemment, dans des styles différents et même les modèles qui à première vue vous tentent moins ; vous serez parfois surprise de l’effet !

Laissez-vous conseiller, les vendeuses ont l’expérience et souvent, la bonne inspiration. Le modèle doit avant tout vous aller, la coupe doit être faite pour vous, n’allez pas à l’encontre de votre physique. Prenez du recul par rapport à votre premier choix, revenez dans la boutique et voyez si votre sélection vous plaît toujours. Si un détail vous dérange, passez à autre chose.

Prévoyez un délai de quatre à six mois.

Boutique de robes de mariée


Bon plan : On n’y pense pas toujours mais certaines boutiques pratiquent des soldes. Selon la date du mariage, vous pourrez peut-être anticiper et faire une très bonne affaire ! Renseignez-vous.

En boutique de prêt-à-porter :

Certaines boutiques ont une ligne de mariage mais pourquoi ne pas opter pour une robe habillée dans les tons de blanc, blanc cassé ou nude ? L’occasion de vous offrir une belle pièce, griffée ou non, que vous reporterez dans la suite, avec beaucoup de plaisir et toujours avec le souvenir de cette magnifique journée. Vous aurez probablement plus de choix dans les collections été.

Les créateurs :

Telle une star, vous bénéficierez d’un véritable coaching avec étude de votre morphologie, de votre silhouette, de votre personnalité… Ils travaillent à la carte, sur-mesure et sur rendez-vous. Il faut compter un délai un peu plus long, plus ou moins huit mois entre le premier et le dernier essayage et prévoir plusieurs rencontres. N’emmenez pas une armada de copines ou autres conseillères, vous vous offrez les services d’un professionnel de la création, laissez lui faire son boulot.

Créateur styliste


Le moins : Côté budget, attendez-vous quand même à débourser un peu plus qu’en boutique mais que cela ne vous empêche pas de vous renseigner, certains jeunes proposent parfois des créations abordables.

Conseil : Si le créateur que vous choisissez a sa boutique ou son atelier à 250 km de chez vous, prévoyez les frais de déplacement correspondant au nombre d’essayages nécessaires

La couturière :

Autrefois, c’était très répandu d’aller chez la couturière, ça l’est un peu moins aujourd’hui mais c’est une possibilité à envisager, surtout si vous connaissez quelqu’un en qui vous avez confiance et avec qui vous êtes à l’aise. Vous aurez alors carte blanche quant au tissu et au modèle, elle se chargera du dessin et de la confection. Si vous avez réalisé un carnet d’inspirations avec une collection de photos tirées de magazines (tout comme pour votre coiffure), c’est le moment de vous en servir.

Robe de mariée : la couturière


Le bon plan : Budget raisonnable.

Le mauvais plan : Se lancer dans l’aventure avec une inconnue. Inutile de répondre à une petite annonce ou de feuilleter les pages d’or.

Petits budgets

La location vous permet d’arborer une robe griffée à un moindre coût mais la recherche peut s’avérer plus fastidieuse car vous trouverez moins de prestataires dans cette branche et votre choix sera restreint, tant pour les modèles que les tailles. Vous serez certainement contrainte de vous déplacer plus loin et au final de devoir vous résigner à choisir une robe qui ne vous donne pas pleine satisfaction. Si le principe vous convient, et que vous n’avez nulle envie de conserver une robe de mariée en souvenir, c’est un très bon moyen pour alléger les dépenses ou les répartir vers d’autres postes.

Si vous souhaitez encore serrer un peu plus le budget, pourquoi ne pas vous diriger vers l’occasion. Formule de plus en plus répandue, le seconde main ou le vintage est accessible sur internet ou dans des magasins spécialisés. Il y en a de plus en plus, de même que des sites de vente.

Ces deux formules sont faites pour les écolos ou celles qui ont l’habitude de la «récup». Nous reparlerons bientôt du mariage écolo ou ‘durable’.

Esprit de famille

Porter la robe de mariée de sa maman ou de sa grand-mère est d’usage dans certaines familles. Jolie et émouvante tradition qui ne doit pas vous faire oublier que l’héroïne du jour c’est vous ! La robe ne doit pas avoir pris les couleurs du temps ou perdu de son éclat et doit être confectionnée dans un style qui passe bien les époques. Ou alors elle est très ancienne et vous donnera beaucoup de cachet, à condition qu’elle soit toujours impeccable. Il est évidemment toujours possible de faire quelques réparations.

A chaque mariée sa robe

Petit tour d’horizon des coupes.

Le style « Empire » :

Taille haute prenant naissance sous la poitrine, épaules dégagées ou manches très courtes, le bas de la robe s’évase légèrement et se termine par une petite traîne. Mousseline, soie et satin sont les matières de prédilection. La robe empire va à ravir à de nombreuses morphologies et accentue la minceur, étirée comme par magie. Modèle idéal aussi pour «cacher» une petite rondeur au niveau du ventre. Pour une allure de déesse grecque à la Joséphine de Beauharnais ou la classe d’une future maman comme l’était Clotilde Courau lors de son mariage.

Robe de mariée style empire

La robe « Sirène » :

Modèle glamour, voire sexy. La taille est marquée et la robe est ajustée et près du corps du buste jusqu’aux genoux où elle s’élargit comme une corolle. Cette coupe épurée et minimaliste souligne à merveille une silhouette longiligne et galbée. Sa variante : la robe fourreau, droite jusqu’aux pieds. Pour créer le buzz, comme Pipa Middleton, ravissante demoiselle d’honneur. Et pour nous prouver qu’avec des formes plus arrondies ça marche aussi, Mariah Carey. Modèle à retenir si vous êtes presque parfaite !

Robe de mariée sirène

La robe droite :

Plus classique, elle reste néanmoins élégante et intemporelle. La robe droite possède un tombé près du corps mais pas moulant, la taille est légèrement marquée, l’allure est simple et chic, sans chichis et permettra quelques fantaisies au niveau du col ou de l’encolure. Vous pourrez également y ajouter quelques broderies fines, quelques perles, un peu de dentelle. Un modèle qui sied aux morphologies filiformes mais qui sera aussi apprécié des plus petites car la linéarité de la coupe allongera leur silhouette. Le coton, travaillé de nombreuses façons, convient aux lignes pures et la dentelle apporte la touche de fantaisie et de glamour. A la manière de Charlène Wittstock.

Robe de mariée droite

La robe « Princesse » :

La robe par excellence ! Pour toutes celles qui rêvent de cette allure majestueuse et vaporeuse inspirées des contes de fées. Bustier ajusté et jupe plus volumineuse, généralement avec une longue traîne, caractérisent ce modèle qui flatte toutes les silhouettes. L’accessoire gagnant : les gants montant jusqu’à mi bras si on opte pour l’absence de manches. Kate Middleton, vraie princesse dans la vie, n’est pas étrangère à la tendance de 2014 qui annonce que ce modèle sera particulièrement au goût du jour. L’avaient précédée, Cendrillon, Grâce Kelly, Diana. Plus récemment, Madeleine de Suède. En version plus « généreuse », la robe de Beyoncé.

Robe de mariée princesse

La robe romantique et champêtre :

Naturelle et peu sophistiquée, elle peut être longue et ample, éventuellement ivoire (ou «juste blanche» avec un tissu comme le lin) ou dans des tons paille, discrètement fleurie, toute en douceur dans ses matières et ses formes. Souplesse et fluidité donnent à la robe quelque chose d’aérien, la jupe est ondulante, suit les mouvements du corps, mettant en valeur la démarche féminine. Voile léger et couronne de fleurs terminent avec délicatesse cette tenue de fée. Kate Moss là où on ne l’attendait pas. Morgan Fox a joué le romantisme à la plage et Margherita Missoni , en mariée bohème, a choisi un mariage très gipsy.

Robe de mariée romantique et champêtre

La robe courte :

Bien sûr, c’est possible, et ça se fait ! On n’a pas dit mini !!Il existe de ravissants modèles de robe de mariée courte, pour un look rétro ou coquin fait pour vous si vous êtes plutôt pétillante, dynamique, décalée. Autrefois réservée aux mariages en petit comité, à la cérémonie civile ou à celle qui voulait se différencier, on la retrouve dans les cérémonies chics et classiques. Vous pouvez mixer le court et long, en ajustant une traine longue ou élaborée, à une jupe ou robe courte. Ultra contemporain. Un impératif : avoir de jolies gambettes. Elle s’est mariée en court, l’actrice Keira Knightley. Bianca Jagger avait trouvé un compromis avec une jupe au-dessus des chevilles et une petite veste tailleur qui lui conférait beaucoup de style.

Robe de mariée courte

Le tailleur-pantalon :

Les robes ce n’est pas vraiment votre truc et même plus, ça vous rebute complètement … Alors, envisagez de vous marier en pantalon ! Qui a dit que vous ne serez pas élégante en pantalon ? Bustier ou tunique, pantalon large ou très large, style smocking hyper trendy, le choix ne manque pas. Jouez sur les matières, le flou et la transparence. Attention cependant, nous ne recommandons pas cette solution à toutes les femmes ! Dur dur de cacher des rondeurs sous un pantalon à moins d’y adjoindre une longue tunique. A privilégier si vous ne vous sentez pas du tout à l’aise dans une robe.

Robe de mariée tailleur-pantalon

Dans tous les cas

Optez toujours pour des matières nobles pour les parties principales de votre robe, de la soie, du coton, du satin, de la dentelle ou du lin, très prisé pour un mariage bucolique et champêtre. Vous pouvez associer différentes matières dans des proportions diverses et par touches, jouer sur la transparence, les volumes ou différentes longueurs, superposer, agrémenter de perles, de plumes, ou d’une seule énorme fleur. Une ceinture, des volants, de la broderie, des nœuds, des rubans, ou au contraire une sobriété monacale, la créativité des stylistes n’a pas de limite.

L’encolure donnera un style à votre robe et entre le carré, le cœur, le bénitier, le V, le bateau ou l’américaine, il ne vous reste qu’à choisir en fonction de vos épaules, de votre cou et de votre poitrine. Pensez toujours à mettre en évidence un ou plusieurs de vos atouts.

Les manches (ou pas de manches) feront aussi la différence. S’il est vrai que la plupart des robes n’en présente pas, elles s’imposent pour le mariage d’hiver et c’est une tendance qui monte, quelle que soit la saison. Elles peuvent être courtes ou très courtes (mancherons), trois-quarts, ballons ou même asymétriques. Une fine dentelle qui recouvre partiellement des épaules ou de jolis bras donne assurément beaucoup de glamour.

Et la traîne ? Bonne question ! Avant, on jugeait de la richesse d’une famille sur la longueur de la traine de la mariée ! Pas obligatoire mais beaucoup choisissent de l’arborer, à commencer par les princesses et les stars. Alors, pourquoi s’en priver ? Sachez que pour plus de confort, il existe des modèles amovibles, pouvant se détacher et vous laisser libre, le soir venu, et après l’ouverture du bal, de vous éclater sur la piste de danse.
Dans tous les cas, quand vous vous regardez dans le miroir, vous devez vous plaire et avoir envie de sourire.

Robe de mariée : la traine

Pour éviter les surprises

Avant de signer votre bon de commande ou de dire oui à la couturière, veillez à :

• Être accompagnée une fois, par votre mère, sœur ou une amie, pour avoir un avis extérieur et bienveillant!
• Porter, lors des essayages, les chaussures prévues ou une paire équivalente, de manière à envisager précisément la longueur de votre robe.
• Sortir et la regarder à la lumière du jour afin de vérifier que votre tenue n’est pas transparente là où ce n’était pas prévu !
• Bouger, faire de grands mouvements avec les bras et les jambes afin de vous assurer que vous pouvez vous mouvoir et vous déplacer sans soucis.
• Demander un échantillon du tissu pour éventuellement le coordonner à vos accessoires, au costume de Jules ou aux robes de vos demoiselles d’honneur.
• Estimer le coût global de la tenue, accessoires compris car ceux-ci peuvent, si pas doubler l’addition, la gonfler fortement.
• Préciser les modalités de paiement.

En bref et en chiffres :

La plus longue traîne de mariée du monde a été portée à Bucarest en mars 2012 par un jeune mannequin roumain. 2750 mètres de tissu, rien que ça ! Et une robe qui ne rentrait pas dans la mairie ! 1857 aiguilles et 100 jours de travail. Combien d’enfants d’honneur tenaient la traîne ? L’histoire ne le dit pas car ce n’était pas un vrai mariage !

La robe de mariée la plus chère du monde à ce jour, connue sous le nom de ‘robe de diamant’ est de 12 millions de dollars la création, résultat d’une collaboration entre Renée Strauss, designer et Martin Katz, un courtier en perle rare.

La robe que la princesse Diana portait à son mariage en 1981, conçue par David et Elizabeth Emanuel, était ornée de plus de dix mille perles et paillettes.

Le dos de la robe de Kate Middleton comptait 58 boutons couverts d’organza et de gazar.

En 2012, Mimoza Haska a remporté un concours en réalisant la plus jolie robe de mariée en papier….toilette. 2000 dollars ! Pas mal pour de la matière première bon marché. On ne sait pas combien de rouleaux ont été utilisés ! (Chic Cheap Wedding).

Robe de mariée en papier toilette

Écrit par


Les derniers sujets de notre forum :

Animation Dj mariage
Magazine mariage & anniversaire
Vous êtes professionnel ?
Vous proposez des services ?
Vous souhaitez être référencé ?
Contact reference
Promotion livre mariage
Voici une sélection aléatoire d'un livre sur l'organisation du mariage conseillé par notre site.
Nos partenaires
Creative emotions logo