Mariage & anniversaire
Toute l'information et les prestataires pour vos événements.

Silence, on tourne ! Le photographe à l’action …


Dans la grande famille des prestataires, on demande…. le photographe ! Il est temps d’y penser mais il n’y a pas de quoi paniquer ! Bien sûr, vous avez prévu un photobooth et des paparazzis amateurs se feront un plaisir de vous inonder, vous et vos invités, de mille et un clics, et c’est très bien. Vous aurez un tas de photos spontanées et peut-être rigolotes. Mais est-ce que ça suffira ?

Une fois le rideau tombé sur votre mémorable journée, vous aurez vos souvenirs, certes, et les photos de vos amis, mais n’oubliez pas que ce jour-là, complètement dans votre bulle ou sur votre petit nuage, sollicitée de toutes parts, vous risquez que quelques détails ne vous échappent.

Et ce serait dommage de ne pas avoir une trace physique d’une journée pour laquelle vous vous êtes donné tant de mal. Les photos seront le meilleur moyen de revivre ces merveilleux instants, et peut-être découvrir cet événement si spécial sous un autre angle.

Home made

Silence on tourne

Si pour une question de budget, il vous est difficile de faire appel à un photographe professionnel, avant de renoncer, et pour vous éviter des regrets dans la suite, envisagez bien l’ensemble des coûts et voyez s’il n’est pas préférable de limiter un autre poste. Pesez bien le pour et le contre.

Si après cette analyse, il s’avère que vraiment ce n’est pas possible, organisez-vous tout de même pour avoir le bonheur de récupérer quelques jolis clichés. Ne laissez pas faire le hasard et l’improvisation : si vous lancez un appel le matin même, vous risquez une belle déception.

⇛ Voici quelques conseils :

Silence on tourne

Avec des photographes amateurs

Formulez clairement une demande à quelques photographes amateurs de votre entourage. En général, on sait qui ne se sépare jamais de son appareil, fait des photos aux réunions de familles, et organise des soirées photos au retour de vacances ! Veillez à confier cette tâche à des personnes qui n’auront pas d’autres responsabilités ; votre mère souhaitera s’occuper de certains invités, votre meilleure amie aura envie de profiter de la journée….

Créez, si c’est possible, une petite équipe, deux à trois paparazzi, qui se partageront entre les différents moments-clés ou non.

Si nécessaire, louez du bon matériel et si quelqu’un dans votre petite troupe s’y connaît bien, laissez-le choisir le type d’appareil. Comptez environ 25€ la journée pour un réflex numérique valable. Visitez des sites de location.

Une fois que vous aurez l’accord de vos nouveaux partenaires, briefez-les sur le type de photos que vous souhaitez. Autour d’un petit repas, ce sera plus sympa ! Ne vous montrez pas hyper exigeante, n’oubliez pas qu’ils vous rendent service, même si c’est certainement avec plaisir. Vous pouvez montrer votre intérêt pour les portraits, avoir une préférence pour les photos de groupe ou au contraire vous voulez avoir tous les couples. Le noir et blanc ? Les photos d’enfants ?

C’est un peu délicat de contraindre une personne pendant le repas. Une parade, déposer des appareils jetables un peu partout, vous serez étonnée du résultat !

Plutôt que de répartir les rôles en fonction des moments importants, vous pouvez attribuer à chacun un type de photo. Ainsi, Pierre se charge des portraits, Olivier des photos de groupes et Marie a carte blanche. Une autre idée c’est de confier à chacun un type de personnes, c’est un peu en faire des photographes privés. Simon s’occupe de vous, de vos parents et de vos témoins, Charlotte sera ravie de prendre les enfants en charge et Vanessa « matraquera » les autres convives.

Prévoyez de leur offrir un petit cadeau pour les remercier et si vous ne l’avez pas fait précédemment, lors de la remise de vos trésors, invitez-les, ça risque d’être une soirée amusante.

Pour la soirée, vous réitérez le coup des jetables, cela permettra aux photographes attitrés de pouvoir se défouler un peu sur la piste et d’avoir des photos amusantes jusqu’aux petites heures. Amusantes, que dis-je, surprenantes ! Pourquoi ne pas organiser un petit concours du meilleur photographe amateur de la journée ou de la soirée. Un concours tout à fait ludique qui récompensera le meilleur cliché, ou le plus original, d’une bouteille de Champagne.

Avec un photographe professionnel

Vous optez pour un photographe professionnel. Cela ne vous empêche pas d’encourager vos invités à utiliser leurs appareils et de mettre des jetables à disposition, votre photographe ne peut pas être partout à la fois. Il va se concentrer essentiellement sur vous et sur les moments incontournables que sont les célébrations, et la séance de photos officielle.

Ce type de prestataire est censé s’adapter à vos demandes et le budget variera en fonction de la formule choisie. C’est évidemment à envisager dès le départ et tout doit être noté dans le devis.

Si vous pouvez vous le permettre, profitez de sa présence dès le début de la journée, lors de votre préparation, jusqu’au moment où vous pénétrez dans la suite nuptiale. Après, fermez la porte et échappez à toute indiscrétion !

Vous pouvez également faire appel à un vidéaste. Photographe mariage + vidéaste, c’est incontestablement le couple gagnant, la formule la plus complète. Le petit bémol, c’est, sans surprise aucune, le coût. Pour le photographe, c’est variable, entre 400 et 1500 € et il faudra ajouter 1000 € pour le vidéaste

Trouvez le bon

Silence on tourne

L’idéal est d’en voir plusieurs car mieux vaut travailler avec celui qui vous correspond le plus.

Si vous n’avez pas le temps, renseignez-vous auprès de vos autres prestataires. Le propriétaire de la salle ou votre traiteur ont sûrement vu passer plus d’un tireur de portraits. Si vous vous sentez à l’aise avec eux, faites-leur confiance et rencontrez deux ou trois photographes qu’ils vous proposent. Les blogs, les sites, les salons du mariage sont autant d’autres sources intéressantes et le bouche à oreille reste un très très bon moyen de dénicher l’orfèvre de vos images.

Les rencontrer est absolument indispensable. L’entretien vous permettra de « sentir » la personne et d’avoir toutes les précisions nécessaires quant aux différentes possibilités de la prestation.

Le feeling avec celui qui va immortaliser votre bonheur est plus important qu’avec n’importe quel autre intervenant. Il est essentiel que vous vous entendiez bien, qu’il se sente intégré à votre fête, que sa présence soit agréable pour tous et que chacun puisse être décontracté face à lui.

Prévoyez une liste de questions, pensez aux tarifs, aux délais, à l’équipement, aux cartes personnalisées, aux clichés à refaire, à l’album, aux agrandissements, aux frais de déplacement et éventuellement, demandez des clients de référence de qui vous pourriez avoir un avis. Et surtout, regardez ses réalisations, plutôt un reportage complet qu’un best-off de photos sélectionnées, et idéalement d’un mariage qui se fait à la même époque que vous.

Quand vous aurez trouvé The photographe, vous devrez lui donner un maximum d’infos sur votre mariage, le style, le thème, l’ambiance, le déroulement et les particularités éventuelles. Son travail devra refléter tout l’univers que vous avez créé. Pour vous aider, faites un premier tri en feuilletant des magazines et relevez les photos qui vous plaisent. Photos posées, romantiques, décalées, rock’n’roll, etc….

Si vous ne le gardez pas pour la soirée, faites ce qui est mentionné plus haut, laissez « traîner » quelques appareils et n’oubliez pas de clamer qu’ils sont à disposition de tout un chacun, au risque que personne n’ose les utiliser.

Zoom sur une tendance

Silence on tourne

La séance trash the dress, comme son nom ne l’indique pas, n’est pas de détruire sa robe mais d’organiser une séance photo en tenue de mariage après le mariage….cela sans plus aucun souci d’abîmer ou de froisser sa tenue. C’est vrai que le jour du mariage, outre une certaine réserve parce que les regards sont braqués sur vous, votre créativité et votre spontanéité pourraient bien être quelque peu entravées par le devoir de poursuivre la journée dans une robe nickel ou la crainte de dégrader votre délicat chignon.

Allez-vous oser vous asseoir dans l’herbe, courir et sauter dans les bras de votre mari ou encore approcher d’une fontaine ou monter sur un manège ? En organisant ultérieurement cette séance, à la plage, dans les bois, en ville, dans des ruines ou une usine désaffectée, vous pourrez vous laisser aller, vous mettre dans des situations décalées, originales et rigolotes. Moment de complicité garanti avec l’homme de votre vie. Génial, non ?

Revenons aux réalités matérielles… Il est évident que cette prestation supplémentaire va grever votre budget, à réfléchir…

Quelques idées

Pour vous faire un album hors des sentiers battus, faites-vous accompagner par votre sœur, une amie ou une de vos demoiselles d’honneur, tout au long de vos préparatifs. En visite chez le traiteur, à la découverte des salles, en plein essayage de votre robe ou encore chez le bijoutier… Vous pourrez terminer par quelques photos de votre premier déjeuner à deux et de votre lune de miel. Vous aurez ainsi un album des coulisses de votre mariage et si vous avez pris quelques notes, ça vous fera un superbe journal perso que vous montrerez à qui vous voulez.

Les conseils du professionnel (Interview)

Silence on tourne

A quoi doivent veiller les futurs mariés quand ils choisissent un photographe ?

La première chose, c’est de s’assurer que c’est bien un professionnel. Autrefois, le métier était protégé, on faisait des études pour devenir photographe. Aujourd’hui, même si les formations existent toujours, grâce aux nouveaux appareils numériques, beaucoup pensent savoir réaliser de belles photos et se disent vite photographe. N’importe qui peut ramener quelques beaux clichés de vacances. Mais en sera-t-il de même lors d’un reportage où on n’aura pas la possibilité de recommencer ? Le photographe spécialisé à du matériel performant, doit faire preuve de créativité, savoir saisir l’instant, l’émotion, pouvoir faire ressortir ce qui est joli, capter une intensité, quelque chose d’unique. Pour cela, un savoir-faire et une pratique sont nécessaires. Il ne s’agit pas d’un hobby mais d’un vrai travail et d’une réelle responsabilité !

Oui mais comment être sûr ?

Idéalement, le photographe professionnel a un site, des cartes de visites et des folders, il est présent lors des salons, il est indépendant avec un N° de TVA et surtout il peut montrer plusieurs reportages.

Y a-t-il des tendances ou des courants ?

Aujourd’hui, le photographe professionnel apporte de la créativité dans son travail. Il ne s’agit plus de ne faire que des photos classiques, posées, on crée des situations et on saisit les instants peu ordinaires. On fait des photos d’ensemble mais on s’arrête aussi sur des détails. On participe également à des moments de la journée, hors cérémonie, comme les habillages par exemple. J’ai la chance de travailler avec mon épouse, je me charge du marié et elle de la mariée. On peut ainsi offrir à l’un et l’autre de jolis moments qu’ils ne vivront pas puisqu’ils sont chacun de leur côté ; cette partie « perdue », ils la retrouveront grâce aux photos.

Les albums ont aussi beaucoup évolué et si le classique fait de photos collées existe toujours et est encore demandé, les albums numériques permettent de faire beaucoup plus et de choisir parmi différents types de papier, des couvertures aux textures variées, des formats carrés, longs, petits ou grands. On utilise photoshop, on réalise avec des montages. La créativité est sans borne !

Propos de Jean-Claude Descampe photographe événementiel chez Capturevenement (+32(0)475/632365)

Écrit par


Les derniers sujets de notre forum :

Référencez votre activité sur notre site
Animation Dj mariage
Vous êtes professionnel ?
Vous proposez des services ?
Vous souhaitez être référencé ?
Contact reference
Promotion livre mariage
Voici une sélection aléatoire d'un livre sur l'organisation du mariage conseillé par notre site.
Nos partenaires
Creative emotions logo