Mariage & anniversaire
Toute l'information et les prestataires pour vos événements.

Le Wedding cake, une montagne de crème et de sucre…


Nous avons toutes en tête ces somptueux gâteaux que l’on voit dans les comédies romantiques anglo-saxonnes, pièces montées incroyables, avec des étages décorés de rubans, de perles et de cascades de fleurs en sucre. La tendance a débarqué sur nos tables nuptiales avec une touche de chez nous, de bon goût et d’élégance.


Une montagne de crème et de sucre

Époustouflant, gigantesque, étonnant, original, ultra-chic ou drôle, le wedding cake sera sans conteste l’apothéose de votre dîner, à l’effet visuel garanti. Cela dit, il peut et il doit être aussi bon que beau. Il peut prendre toutes les formes que vous voulez pour raconter votre histoire, vos passions, vos rêves, votre thème… Il est entièrement personnalisé et vous pouvez choisir le modèle, le style, les couleurs, les saveurs et les finitions.

Nous vous conseillons de vous y prendre assez tôt pour passer votre commande auprès d’une société spécialisée, minimum six mois à l’avance, voire un peu plus ! Plusieurs entrevues et séances de dégustation seront prévues ; après un premier rendez-vous informatif où vous communiquerez vos souhaits, votre pièce montée sera dessinée, revue, améliorée et finalement concrétisée.

Il est évident que vous choisirez cette formule si votre nombre de convives est suffisant, le prestataire ne s’engagera d’ailleurs que pour un nombre minimum de 50 personnes. Si ce n’est pas votre cas, rassurez-vous, macarons, verrines sucrées, petits gâteaux et pâtisseries miniatures régaleront les yeux et les palais.

La couverture

Crème au beurre, pâte à sucre, ganache, glaçage royal, pâte d’amande, meringue, … Le choix est vaste et fera varier le prix. Les pâtes d’amandes et pâtes à sucre sont les plus chères. Les produits eux-mêmes sont coûteux et la fabrication prend du temps, depuis le roulage jusqu’à la couverture parfaitement lisse et les décors. Cela nécessite un savoir-faire et une délicatesse particulière.

La saveur la plus traditionnelle est la crème au beurre blanc classique mais la meilleure pour votre gâteau est celle que vous préférez. Le chocolat est à privilégier en automne ou en hiver, alors que les arômes de fruits légers et rafraichissants seront les bienvenus pour les réceptions estivales.
Un conseil, si votre mariage a lieu lors des plus fortes chaleurs de l’été, évitez la crème au beurre qui risque de s’effondrer très vite.

Les décors


Une montagne de crème et de sucre

Plumes, noeuds, froufrous, dentelles, cascades de fleurs en pastillages, roses fraîches ou en sucre, arabesques, fruits en massepain, rubans de satin ou d’organdi agrémenté de broches en strass, perles en sucre … Wouah ! Vous pouvez également jouer sur les effets de textures, lisse, effet matelassé, effet velours ou autre. Plusieurs couleurs, deux couleurs, monochrome ou encore noir et blanc… La limite sera dictée par votre imagination et votre budget. Car si tout est permis, plus vous choisirez de détails et de techniques différentes, plus le devis augmentera.

La forme

La question ne se pose pas trop si vous optez pour des formes classiques comme le rond ou le carré. Mais dans le cas où vous souhaiteriez des formes originales, des ovales, des cœurs, le Taj Mahal (mais oui, c’est possible !!), une mariée, un bateau, sachez que le cake designer devra peut-être commander des moules ou être amené à sculpter votre gâteau. Soyez donc prévoyant et n’oubliez pas de vérifier le budget du mariage !

La taille


Une montagne de crème et de sucre

Plus un gâteau est haut, plus il y a des risques d’effondrement, en conséquence, plus il est haut, plus le pâtissier spécialisé devra passer du temps à le rendre stable et en équilibre. Rassurez-vous, il connaît son métier et par un savant montage, des astuces éprouvées et des trucs expérimentés, il vous fera une merveille qui ne risquera pas l’avalanche ! Bien sûr, on en revient toujours au budget car la taille du gâteau aura une nette influence sur la note. Prévoyez bien sûr le nombre de parts nécessaires mais jugez la quantité en fonction du nombre de plats précédents. Inutile de vous efforcer de gaver vos invités !

Le topper

Kesako ? Vous voyez, les petits mariés habituellement en haut du gâteau ? C’est le topper, la déco du sommet de la pièce montée. Aujourd’hui, les possibilités sont variées et plus originales les unes que les autres. Bouquet de fleurs en sucre, mariés caricaturés ou pas, cadre baroque… Le topper doit être cohérent avec le style du gâteau qui sera lui-même en adéquation avec le thème du mariage.

Petit budget


Une montagne de crème et de sucre

Vous avez un petit budget mais vous souhaitez quand même un beau wedding cake ? Ce n’est pas impossible, commandez une petite pièce joliment décorée de 25 à 30 parts et mettez là au sommet d’un présentoir dont vous garnirez les étages inférieurs de mini-pâtisseries, de petits choux ou de macarons. La pièce montée composée uniquement de choux ou de macarons de couleur, est une alternative plus courante mais qui peut être du plus bel effet. Autre idée, le wedding cake à base de crêpes. Oui, vous avez bien lu ! Plein de crêpes de trois dimensions différentes, assemblées entre elles par un coulis, un caramel (au beurre salé ? top tendance !) ou de la crème, recouvertes de sucres glace ou d’un glaçage et joliment décorées. Bluffant !


Les bonnes adresses : N’hésitez pas à aller faire un tour du coté de nos prestataires boulanger-pâtissier, spécialistes des formules pour mariage et tout autre événement.

Home made

Vous vous sentez prête à fabriquer The pièce montée de trois étages ? Réfléchissez bien car les jours précédents le jour J, vous aurez déjà pas mal à faire. Bon, ok. C’est faisable mais ça demande du temps, de l’organisation, un peu d’expérience et de l’application.

Un conseil, faites un ou des essais avant, l’occasion d’organiser de chouettes après-midi sucrées avec vos copines, mamans et futures belles-mamans ou de mettre à profit tous les anniversaires de la famille.

Analysez le budget en tenant compte de l’achat de matériel si vous n’avez rien. Et pour le gâteau du jour J, votre four est-il assez grand ? Avez-vous un endroit pour stocker ?

C’est ok ? Alors enfilez toque et tablier !


Une montagne de crème et de sucre

Voici les ingrédients nécessaires :

➤ Trois moules à gâteau de tailles différentes.
➤ La recette d’un gâteau et le choix des goûts.
➤ Glaçage pour napper le gâteau. Comme pour le gâteau, choisissez le goût.
➤ Film transparent.
➤ Papier aluminium.
➤ Ustensiles pour le montage: un plateau en plastique pour la base, des plateaux séparateurs ou des morceaux de carton épais (2mm environ) aux dimensions de vos étages supérieurs (ou juste un peu plus petit), 2 disques de mousse de la même taille que les étages supérieurs et des cure-dents.
➤ Un pinceau à pâtisserie.
➤ Crème, sirop ou caramel liquide.
➤ Décorations comestibles.

Avant toute chose, il est essentiel d’établir le design de votre gâteau. Restez sobre, surtout si vous n’êtes pas une cheffe pâtissière. Mieux vaut un design simple et réussi que des choses compliquées que vous ne parviendrez pas à maîtriser. Faites votre croquis et voyez ce que vous devez commander.

Définissez la quantité de gâteau nécessaire afin d’adapter votre recette. Un gâteau de trois étages ronds de 35, 25 et 15 centimètres de diamètre suffira pour 100 invités. Faites les essais pour un petit nombre en adaptant les proportions et puis il faudra bien le faire au moins une fois pour le nombre réel, de manière à vous exercer pour le montage et l’équilibre. Il faut également penser que vous cuisinerez ce gâteau quelques jours avant le mariage et garderez le glaçage et le montage pour le dernier moment. Or-ga-ni-sa-tion ! Pensez peut-être à vous faire aider le jour même avec une personne qui aura participé aux essais et qui sait exactement ce que vous voulez.

Préparez et enfournez chaque partie de votre pièce montée. Une fois ces gâteaux refroidis, enveloppez-les dans un film transparent puis dans du papier aluminium et congelez-les. Vous pouvez aussi vous procurer des gâteaux couverts de pâte à sucre et prêts à être décorés. Parlez-en à votre boulanger-pâtissier.

La veille du mariage, décongelez chacun des étages à température ambiante. Comptez quelques heures de décongélation en fonction de l’importance des pièces.

Placez le plus grand des gâteaux sur le plateau en plastique et coupez-le transversalement en son milieu. Avec le pinceau, garnissez de sirop ou de crème. Refermez et couvrez de glaçage royal (un blanc d’œuf + 250gr de sucre glace). Laissez sécher (opération assez rapide). Faites la même chose pour les étages suivants.

Enfin, assemblez les différents étages. Piquez 6 cure-dents (coupés à la hauteur nécessaire), sur la base inférieure en formant un cercle à 7 centimètres du centre et 4 autres à 5 centimètres. Installez délicatement le second étage en intercalant un disque de mousse entre les deux.

Sur l’étage intermédiaire, insérez à nouveau 6 cure-dents formant un cercle à 5 centimètres du centre, et 4 autres à 3 centimètres. Placez le dernier niveau préalablement séparé de l’autre par un disque de mousse.

Voilà votre pièce montée ! Il ne vous reste plus qu’à la décorer. Vous pouvez utiliser le glaçage avec une poche à douille, des pépites de chocolat ou des fleurs et rubans en satin, des décorations en sucre, des perles blanches ou argentées.


Astuce : Vous pouvez tricher avec des « Dummies », ces formes en polystyrènes à recouvrir de glaçage. Le rendu est le même, voire mieux parce que plus lisse. Vous pouvez ne faire qu’un seul étage de vrai gâteau et le reste en « faux », vous aurez ainsi l’effet visuel du wedding cake et servirez aux invités une part de très bon gâteau mais réalisé beaucoup plus simplement.

Écrit par


Les derniers sujets de notre forum :

Agence Web & Event
Animation Dj mariage
Vous êtes professionnel ?
Vous proposez des services ?
Vous souhaitez être référencé ?
Contact reference
Promotion livre mariage
Voici une sélection aléatoire d'un livre sur l'organisation du mariage conseillé par notre site.
Nos partenaires
Creative emotions logo